Néons , 2012 I Projet pour une intervention lumineuse en toiture I Plainpalais, Genève
Néons , 2012 I Projet pour une intervention lumineuse en toiture I Plainpalais, Genève
Néons , 2012 I Projet pour une intervention lumineuse en toiture I Plainpalais, Genève
OBJECTIF
Conversion des enseignes publicitaires lumineuses de la rade de Genève en message artistique. De transposer les enjeux commerciaux et publicitaires liés au site prestigieux de la Rade dans des interventions artistiques situées au cœur de la ville.

APPROCHE
Suite à la lecture attentive des documents donnés, en considération du visuel proposé dans le cadre du concours, et en regard du travail personnel entretenu autour de la réflexion de la lumière depuis une quinzaine d'années, une proposition de projet s'est très rapidement dessinée, presque imposée à moi. En effet, il y a, dans ce panoramique de la Rade de Genève, une rythmique verticale colorée induite par les reflets à la surface de l'eau qui, avec évidence et pertinence, s'est d'emblée inscrite comme point d'articulation conceptuel.

Caroline Tapernoux - Néon

L’IDEE
Conjuguer, unifier ces différents critères, ces deux univers m’ont conduit à la conception de cette installation en la représentation d’un code barre. L'idée étant bien d'unir un double emblème de la consommation (code barre et enseigne lumineuse) à une expression plastique (installation lumineuse). - comme un rapprochement entre Genève et Plainpalais.0
Symbole quasi universel de consommation et d’information, reconnaissable de tous, dont les frontières sociales et culturels n’ont pas lieu, la forme du code barre viendrait clairement associer de manière symbolique art et consommation, production (et ne perdons pas de vue les précurseurs que sont Dan Flavin, Bruce Nauman, Carston Höller...). “Omniprésent, les codes barres sont des acteurs discrets de la vie courante”, transposer ce symbole commun a un statut plus prestigieux d’une enseigne lumineuse de couleur corrobore l’idée de conjuguer la Plaine de Plainpalais, lieu populaire et la Rade de Genève, lieu prestigieux.


L’ENSEIGNE
Pour sa composition, mon choix s'est porté sur le code 39* pour ses caractéristiques spécifiques. Ce code alphanumérique permet en effet de codifier les lettres de l'alphabet ainsi que les chiffres de 0 à 9. C'est à l'aide de cette codification que je décline le titre même du concours « NEONS 4 » pour ce projet. Le résultat alphanumérique est le suivant :

N : 000010011 E : 100011000 O : 100010010 N : 000010011 S : 001000110 4 : 000110001

Converties en code barre, les lettres deviennent ainsi des boitiers lumineux verticaux formant l’enseigne. Visibles en blanc et noir le jour, et d’apparence lumineuse colorée la nuit, l’enseigne, ainsi étudiée, est de double nature : d'aspect marchand corrélatif à l'apparence du code barre en vision diurne, elle se magnifie de couleur en vision nocturne et devient une installation lumineuse bigarrée. Joyeuse.

Traduction en code alphanumérique de "NEON 4" >



LES COULEURS
Armoiries de Plainpalais

Toujours en restant dans ce système d’identication, le choix des couleurs est symbolique. En l'occurrence, la prédominance du vert avec une touche de rouge (la lette “s”) se veut en rapport avec les armoiries de Plainpalais.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites.